Tocatina

121MediaStore » Tocatina

  • - Disque 1
  • 1 - Rotcha scribida (3:51)
  • 2 - Resposta di segredo cu mar (6:31)
  • 3 - Scuta (5:31)
  • 4 - Lutchinha (4:34)
  • 5 - Morna nha santana (4:08)
  • 6 - Amizade (6:19)
  • 7 - Bia (6:22)
  • 8 - Dor di nha dor (7:25)
  • 9 - Strela di nha peito (4:34)
  • 10 - Despedida (6:02)

Année :
Styles :
Labels :
Durée : 00:55:17

Tocatina

9.50 € 8.90 €

Extrait

Réinitialisation de la sélection
UGS : 5604857008094.

Description du Produit

Maria Alice de Fátima Roche Silva est née sur l’île du Sal dans l’archipel du Cap Vert. À 14 ans, elle commence à chanter en famille et participe à plusieurs concours de “nouveaux chanteurs” quelle gagne régulièrement et obtient ses premier succès. En 1981, elle s’installe à Lisbonne.
Son talent pour chanter les mornas et coladeras et la particularité de sa voix – cristalline, sensuelle et intense – la rendent très vite incontournable sur les scènes de Portugal et de Cap Vert. La même année la presse portugaise fait écho de son excellente présentation dans le Festival International de Musique Africaine de l’Algarve.

En 94, elle enregistre son 1er CD, « Îlha d’Sal », beaucoup apprécié par le public et par la presse spécialisée. Son second CD intitulé « D’Zemcontre » (sur la label Lusafrica) obtient de nouveau de très bonnes critiques. Y participent quelques-uns des meilleurs musiciens du Cap Vert : Armando Tito, Vaiss, Dalú, Manuel Paris et Toy Vieira.
En optant pour un modèle acoustique qui la met bien en valeur et en pariant sur de jeunes musiciens et auteurs capverdiens tels que Ramiro Mendes, Jorge Humberto, Luís Lima ou Jon Luz, Maria Alice établit les lignes esthétiques qui guideront désormais son parcours artistique. Tournées et festivals aux Pays-Bas, en Grèce, en Italie, aux Etas-Unis, à l’Expo 94 (Séville/Espagne) et l’Expo 98 (Lisbonne), Festival de Jazz de Montréal… sa carrière est lancée.
Elle participe comme invitée à la tournée de Césaria Évora « Cesária Évora and Friends » (Angleterre, Suisse, Suède, Allemagne et France) qui donnera lieu à la publication du CD du même nom.
Fin 2002, sort un nouveau disque « Lágrima e Súplica » ; suivi d’une tournée au Portugal. Depuis, Maria Alice a joué en France, en Allemagne, en Hollande, en Italie, en Suisse et aussi à Moscou aux côtés de Cesária Évora – avec qui on la compare souvent.
Suit une tournée en l’Angleterre intitulée : « Women of Cape Verde » ; en compagnie de Lura et Nancy Vieira.

C’est fin 2008 que sort son 4è album, « Tocatina », sous le label portugais Vachier & Associados. Produit par son directeur musical Humberto Ramos, avec Vaiss (guitare) , Jon Luz (cavaquinho, guitare classique, guitare à 10 cordes et violon), Adérito Pontes (guitare classique) et Tó “António” Barbosa (violon), ce nouvel album est un hommage à son père, connu sous le non de “Ti Custod » ou “le musicien des nuits de l’île du Sel”.

Avec ses sublimes “Mornas”, en forme de doux Blues des origines, interprétées dans leur forme traditionnelle, en reproduisant l’ambiance musicale des “Tocatinas” capverdiennes (après le travail on se retrouve sur le pas de la porte et il y toujours au moins une guitare et on chante…), Maria Alice nous invite à un délicieux voyage vers les îles ensoleillées.
C’est beau. Et impeccable.

Information Complémentaire

Format

CD